Melun. La chasse aux nouveaux commerces est ouverte

16 avril 2019

Le service commerce de Melun va lancer un appel à projets pour l'ouverture potentielle d'une dizaine d'enseignes franchisées dans le centre-ville de Melun. État des lieux. 

                                   Parmi les dernières enseignes ouvertes du centre-ville, la Boîte à Nono, située dans la Galerie Saint-Aspais ©RSM77/JVC (©La Rep 77/JVC)

De nouvelles enseignes pourraient bientôt s’installer dans le centre-ville. Le service commerce de la ville de Melun a participé au salon de la franchise, mi-mars, pour tenter d’aller dénicher de nouvelles enseignes pour la commune. Et selon eux, la rencontre a été fructueuse puisqu’une dizaine d’enseignes sont intéressées pour s’installer à Melun.

Appel à projets

« L’objectif est de présenter aux groupes et société les opportunités qu’ils peuvent saisir à Melun, explique Catherine Stentelaire, conseillère municipale de Melun en charge des commerces. Ainsi, des contacts ont été établis avec des enseignes comme Jouets Sajou (jouets), Comtesse du Barry (épicerie fine), MOA (bijoux, accessoires etc.), Valege (lingerie), Kidiliz (mode enfant) et Prima Donna (lingerie). 

« Nous allons lancer un appel à projets pour trouver des personnes qui seraient susceptibles d’être intéressées pour ouvrir une enseigne dans le cadre d’une franchise », explique Tony Le Dévoré, le responsable du service commerce. « Cet appel s’adresse à des nouveaux porteurs de projets mais aussi à des commerçants déjà en place qui souhaiteraient s’installer à Melun.

Selon les chiffres avancés par le service, une soixantaine de locaux seraient actuellement disponibles dans le centre-ville. « Nous travaillons bien sûr pour attirer de nouvelles enseignes dynamiques et augmenter l’attractivité du centre-ville », poursuit-il. Parmi les ambitions, la Ville voudrait conforter l’offre alimentaire avec une épicerie fine ou encore une enseigne de vente de produits biologiques.

Locaux vacants

Et pour attirer les commerces, la Ville estime avoir des arguments à faire valoir. « Avec la nouvelle configuration de la place Praslin qui va devenir un lieu de vie, cela va dynamiser l’attractivité du secteur », estime Catherine Stentelaire. Les travaux, inscrits dans le cadre du programme Action coeur de ville devraient prochainement débuter.

Autre sujet évoqué, celui du déménagement et de l’agrandissement de la Fnac. Elle s’installerait place André-Lévy (rue Pouteau), dans une cellule de 600 m2. Si l’affaire n’est pas encore bouclée, « c’est une très bonne nouvelle car la Fnac est une vraie locomotive pour attirer des clients. »

Concernant les enseignes vides, la commune a également décidé de passer à l’action avec une enveloppe de 500 000 € pour d’éventuelle préemption de locaux commerciaux. « Notre mission est d’accompagner au mieux le commerce de proximité, conclut Louis Vogel, le maire de Melun. Il y a un vrai potentiel qu’il faut mettre en avant. »

 La Ville recherche également de nouveaux commerçants, pour le projet immobilier des Mézereaux et qui comportera des commerces en pied d’immeubles.

Renseignements : commerce@ville-melun.fr ou 01 60 68 51 76

Le mercato des commerçants du centre-ville 

Selon le service commerce de Melun, le solde entre les ouvertures et les fermetures de commerce en centre-ville est positif. En 2018, 27 nouvelles enseignes sont venues renforcer les 750 commerces actifs melunais contre quelque 25 fermetures. 

  • Ils ont ouvert

Dika. Cette enseigne italienne de prêt-à-porter féminin est installée à la place de Sym. Rendez-vous au 44, rue Saint-Aspais. Lily-Rose. La nouvelle boutique propose des accessoires de mode, articles enfants, vêtements femmes, hommes et enfants. Rendez-vous au 23, rue Saint-Aspais. 

La Boîte à Nono. Dans cette boutique qui vient d’ouvrir au sein de la galerie Saint-Aspais, les visiteurs peuvent trouver des vêtements et accessoires pour enfants et adolescents, de la naissance à 14 ans. Rendez-vous dans la galerie Saint-Aspais (14, rue Saint-Aspais). 

Nemeska. L’enseigne propose la vente de produits cosmétiques biologiques ou naturels : maquillage, huiles, parfumerie, soins visage et corps etc. Rendez-vous au 6, rue Jacques-Amyot. 

Aux délices de Léa. Voici une nouvelle adresse de restauration rapide pour déguster sandwichs, salades et pâtisseries. Rendez-vous 15, rue René-Pouteau.

  • Ils vont ouvrir

Carbone Coffee Shop. Cet établissement va ouvrir très prochainement dans la rue Jacques-Amyot. Les clients pourront acheter de grandes variétés de cafés et thés. Rendez-vous au 1, rue Jacques-Amyot. My Crêpe. Un projet d’ouverture de crêperie devrait prochainement voir le jour, dans la rue Notre-Dame. 

Maison Coqblin. Cette pâtisserie haut de gamme doit ouvrir ses portes prochainement dans le centre-ville de Melun, rue René-Pouteau.

  • Ils vont fermer

Bouchara. L’enseigne qui avait remplacé Eurodif, à l’emplacement de l’historique Coin musard va fermer ses portes dans les semaines qui viennent... pour rouvrir sous le nom de Maxi Bazar. « C’est une enseigne qui cible les centres-villes et qui propose des produits autour de la quincaillerie, mais aussi tout l’univers de la maison », souligne Catherine Stentelaire, adjointe au maire en charge des commerces. Votre ligne. La boutique de vente de lingerie est en train d’écouler son stock pour cause de cessation d’activité.

Jules. L’enseigne qui appartient au groupe Happychic a annoncé une nouvelle organisation qui va entraîner la suppression de 466 postes en France. Selon le groupe, le magasin de Melun fermera le 30 juin 2020.

  • Ils ont fermé

Le 8e Art. Le restaurant du boulevard Gambetta a malheureusement fermé ses portes il y a quelques mois, malgré de très bonnes notes sur les plateformes de référencement en ligne. 

O Comme 3 Pommes. La boutique de dépôt-vente de la rue de Boissettes a fermé ses portes à la fin de l’année.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article